La conception d’un thème peut prendre différentes voies. Parfois, l’idée générale est déjà présente et il ne s’agit plus que de mettre en musique le plan mental que l’on s’est tracé. A l’inverse, un thème peut venir de nulle part ou presque, se construisant par petites touches. C’est le cas ici. Tout part d’une suite d’accords tout simples :

Très vite, j’ai modifié le tempo afin que les quelques nuances harmoniques deviennent audibles :

Ne restait plus qu’à travailler sur le rythme, notamment sur le pizzicato du violoncelle qui symbolise ici le passage du temps (on peut noter l’arrivée d’une mélodie qui s’est perdue en cours de route, je n’ai pas du tout travaillé là-dessus) :

La base du thème est là. C’est cette base qui a donné la direction générale du morceau (dans mon esprit, l’exploration d’une région inconnue, forêt, fleuve, peu importait, tant que les héros arpentaient un territoire inconnu). Le reste est venu très naturellement, notamment en choisissant les instruments. Leur ligne mélodique vise à mettre en valeur leur timbre.

Il ne me manquait plus qu’une rupture, nécessaire à mon goût. Deux accords ont suffi :

Au final, ce thème parti de rien essaye de raconter le début d’une histoire.. ce n’est déjà pas si mal ! Voici la version orchestrée :

0 45